La phobie dénaturée

Posted on 14 octobre 2012

6


La phobie n’est plus ce qu’elle était. Dès que l’on critique l’islam, il existe toujours une bienpensance, souvent de gauche ou d’extrême-gauche (l’islamo-gauchisme, c’est ça ??) pour traiter l’auteur (e) d’islamophobe. On aura bientôt la judéophobie, la cathophobie etc etc. On a déjà eu l’homophobie, qui, je crois, a lancé cette déviation.

Or, qu’est-ce que la phobie ?

Quelques lignes : « Sont atteintes de phobie les personnes, enfants ou adultes qui, dans une situation donnée, ou en présence d’un élément spécifique, ne présentant pas de danger immédiat, sont saisies d’un effroi qu’elles savent déraisonnable mais ne peuvent contrôler. » (ici) ;  » l’apparition systématique et immédiate d’une peur intense et incontrôlable » (ici) ; « La phobie est généralement accompagnée de somatisations plus fortes que la peur (crise d’angoisse, spasmophilie, crise de panique…) Elle peut déboucher ou être accompagnée d’une dépression ou de situation d’anxiété généralisée » (ici).

Or, donc, quand on voit ce qu’on essaye de nous faire avaler, que la phobie est haine, rejet etc etc… On voit bien que c’est l’utilisation de ce mot qui est orientée-action, orientée-répression… Une attaque violente pour empêcher le débat. Je dois être phobophobique, mais même reprocher à quelqu’un d’avoir peur est complètement idiot.

Ben, non, pas de raison d’avoir peur de l’islam, surement une grande religion civlisatrice comme l’a été le christianisme en Europe.

Mais pas de raison d’avoir peur non plus des extrêmistes de cette religion, et encore moins de raison d’avoir peur des hommes qui utilisent les religions pour dénaturer les liens entre les hommes de bonne volonté. Pas de peur, mais la conviction que combattre par le débat l’influence de la religion dans la détermination des lois est une voie de concorde.

Publicités
Posted in: Laïcité