Une autre race de néo-cons ?

Posted on 27 juin 2011

0


• Le «néo-conformisme des intellectuels» qui voient dans la lutte contre l’excision une atteinte a «l’authenticité africaine» et une«agression de l’Occident» contre les valeurs culturelles.*

Je crois que le truc qui me révulse le plus[, non, ce qui me révulse le plus, c’est l’acte, mais] pxxxxx, c’est les « intellos néo-cons » , là, qui sont capables d’envisager de ne pas vomir à l’idée de l’excision par « respect de la culture africaine ou musulmane ». Ca, ça me donne (résolument par contre) envie de gerber, mais alors avec retournement-de-gant-de-toilettisation de toute la muqueuse intestinale jusqu’à ou vous voulez je vous fait un prix, là….

Que les obtus religieux fassent pas sauter leurs oeillères, bon, c’est leur fond de commerce ces conneries, mais les néo-cons en question, là…. Beurk, voir même bouèèèèèrrrke !

Y a pas à dire, quand on a un truc coincé, vomir, ça soulage… Désolé pour l’absence totale de raisonnement ayant donnée lieu à ce commentaire et ayant donc rabaissé le niveau global de QI des coms…

 * : Un petit extrait du livre du Dr MoustaphaTOURÉ : Excision et Santé de la femme, avec une contribution de Dr Lamine Boubacar TRAORÉ, anthropologue, publié grâce à l’appui technique et financier de la Représentation du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Mali : eduportfolio.org/fichiers/download/487279/1 (PDF à enregistrer ; ça se fait tout seul dans Google Chrome ; ça doit être un peu plus compliqué dans IE, mais bon, ce n’est pas le sujet). 64 pages.
Publicités