Mediapart vs FFF : l’interview « oubliée »

Posted on 11 juin 2011

0


L’interview « oubliée » est celle de Luc Rabat, DTN adjoint, qui a organisé et fait le compte rendu de la réunion du 8 Novembre 2010, et selon le rapport Braouzec il aurait eu une altercation avec Mr Belkacemi pendant l’été 2010.

Quelques éléments :

Il n’y a pas eu de réunion secrète, il s’agissait d’une réunion de la DTN. André Mérelle aurait été licencié pour faute grave de la FFF. Luc Rabat a établi le procès-verbal de la réunion du 8 Novembre : il affirme qu’il n’y a eu aucun projet discriminatoire. Il y a plusieurs personnes (3 au moins) dont les interventions ne sont pas rapportées par le verbatim. La vidéo comporte une explication du contexte des joueurs pouvant choisir une autre nationalité sportive. Il prône le secret de réunion et parle de trahison ; ce qui me paraît exagéré, mais est probablement autre débat. Source de l’investigation : Google « Luc Rabat ». L’interview a été réalisée le 4 Mai. Les videos sont ici et .

Personnellement, je trouve très étrange que cette interview publique n’ait pas été mentionnée par Mediapart, et que Mediapart n’ait pas mentionné le contexte dans lequel s’est inscrit l’intervention d’André Merelle.

Maintenant, un petit jeu : qui a prononcé les phrases en italique ?

Un différend oppose sur la « solidité informative de [cette] affaire ». J’ai une « conviction qu’aucune des principales accusations (…) n’était démontrée ». Je pense que politiquement, Mediapart a probablement raison, mais « Il ne suffit pas d’avoir politiquement raison pour avoir journalistiquement raison ». « La dénonciation (…) ne peut s’appuyer sur des enquêtes fantaisistes », « à partir du moment où l’on épousait la thèse (…) on tombait dans leur piège. », « Le point de départ de cette affaire est hélas pour moi, une erreur journalistique. ».

Edwii Plenel, bien sûr…

Publicités