Luc Ferry : fin de l’autonomie des universitaires ?

Posted on 11 juin 2011

0


Avant, le financement des universités était purement public, et les universitaires en faisaient « ce qu’ils voulaient », ou presque : Cela ne s’appelait pas l’autonomie des universitaires. Alors que l’utilisation de ce financement public aurait pû (dû ?) être, comme les autres financements publics, évalué objectivement, ce qui pour moi n’est pas l’équivalent de « n’importe comment ».

Maintenant que les universités savent ce qu’elles dépensent et en sont comptables, les universitaires doivent « rendre des comptes ». C’est l’autonomie des universités. Au-delà de la pirouette plus ou moins bien pensante qui consiste à essayer de faire croire que l’on est plus autonome lorsqu’on dépend du bon vouloir de plus de personnalités (fussent-elles morales), je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui est si terrible dans le fait que « la puissance publique » évalue l’utilisation qui est faite de l’argent qu’elle confie. C’est l’inverse qui serait scandaleux.

Le lien financier entre les institutions publiques et l’argent privé comporte des risques qu’il s’agit d’apprécier dès sa mise  en place, afin d’en contenir les effets. Toutes occupées à la mise en place de leur nouvelle gouvernance, les universités n’ont peut-être pas le temps (ni l’envie car peut-être qu’elles ne s’en préoccupent pas) d’y penser.

Luc Ferry aurait dû y penser avant… que Matignon ne rembourse son salaire à l’université…

Publicités