Footvenirs

Posted on 15 juin 2010

1


1970 : Coupe du Monde au Mexique : je me rappelle vaguement que des matchs étaient retransmis simultanément et que mon père les regardait. On était dans notre maison de campagne. Je crois que j’ai vu la finale mais je n’en jurerais pas. Ou alors on regardait la radio ? Je ne sais plus. Pelé. Je crois que mon père a vu jouer Pelé à Hambourg.

1974 : Finale de la Coupe du monde RFA-Hollande. Vacances en Bretagne. Télé en panne. Le temps de trouver une télé de remplacement, la Hollande mène 1-0. Péno de Neeskens après que B Vogts ait fauché J Cruyff à l’entrée de la surface de réparation.

1978 : Coupe du Monde en Argentine. France-Italie (ou Argentine ?) à 4 h du mat’. J’ai demandé à mon oncle de me réveiller ; il est venu, je lui ai demandé de me laisser dormir. Le lendemain, au réveil, il me raconte… Arrrrgh !

1979 (?) : Colle de médecine prévue un Samedi matin. Retransmission de St-Etienne-Eindhoven (5-0) en différé prévue. On allume la téloche. Pas de colle. Du foot. [Edit 11/6/2011 : en fait, c’est 6-0]

Le Bordeaux-Naples (Novembre 1993 ; Edit 11/6/2011 : en fait 23/11/1988 !), jour de la mort de ma tante (mon père m’a dit : elle a fini de souffrir…). 0-1. à Lescure.

[edit 21/6/2011 : Merci Hestia de MDP. Comment ai-je pû oublier la demi-finale de la coupe du monde à  Séville 1982 ?? Egaré à la fenêtre à se regarder avec les voisins… Le bottin, une pauvre madame Schumacher qui nous répond « ah oui, je comprends, je suis désolée » sans qu’on ait très bien sû quoi lui dire après avoir trouvé son numéro de téléphone…]

Coupe du Monde 1990. Tous les matchs matés à l’internat de Montpellier. La finale à Moissac dans un improbable troquet : Allemagne – Argentine avec Alain.

1998 [France-Brésil]  : la tête contre les murs au 3° but d’E Petit. Avant, toujours la peur car le Brésil, et seulement 2-0. Un seul but pouvait tout relancer. Desailly expulsé… et après… on peut mourir mon petit Jean Mimi. La musique de StarWars dans les oreilles à la remise de la Coupe. Mon grand fils si trop loin, (ché plus ou : à l’autre bout de la France ?). Trop d’émotions en même temps.

Bordeaux – Manchester [Mars 2000]. Beckham feint une sur-douleur suite à un contact avec Laslandes qui est expulsé. On est à Lescure avec mon premier fils, malade de fureur et de déception. Tellement je n’en pouvais plus de le voir dans cet état, je lui demande s’il veut partir. On quitte le stade à la mi-temps…

 

Pêle-mêle : Le but de Lacuesta à Torino après la passe en retrait de Larios (ou l’inverse ?[edit : 11/7/2011 :  l’inverse !]) ; Le Bastia- CZ Iena (7-2), St Etienne-Kiev (4-1), Liverpool-St-Etienne (3-1), St-Etienne-Bayern (1-2 [edit 11/6/2011 = 0-1, coup-franc de Roth], avec les poteaux écossais carrés), Bordeaux – Milan AC (3-0 : on entendait Lescure chavirer par la fenêtre… Le premier match de Ronnie il me semble (contre Rennes ?) au Parc, Marseille – Lyon l’autre jour chez le père de ma louloute, abonné à l’OM.

Doublés Coupe de la Ligue – Championnat de Bordeaux (en quelle année déjà ? 1986 ?) et l’an dernier. Bordeaux – Juventus il y a quelques semaines à Chaban-Delmas… La fin 2009 des Girondins. Incroyable série, (suivie une fois sur deux sur les directs sur internet maintenant, voir sur le mobile… abonnement professionnel et mini-application) avec la fin de l’année dernière…Un remake des Girondins du temps de Zizou, Liza, Duga… Et puis quoi quand Chamakh, Gourcuff, Tremoulinas, Ciani, Planus, A Diarra et Laurent Blanc seront partis ? Naaan, Planus, il partira jamais…

Onze-Mondial : bof. Du feople. France-Football, le numéro d’Aout qui récapitule les transferts (enfin, essaie parce qu’il sort avant la fin de la période…). Le stock de magazines « Le Miroir du football » : çà, çà donnait. Dévorés, puis jetés. Des analyses de jeu, de système de jeu.  « So Foot » ; Les cahiers du football.

On faisait du mur sur un parking, et parfois des matchs. Avec les propriétaires des voitures criant aux fenêtres quand on dégommait leurs carrosses. Puis un terrain en bas de chez mes parents. Foot le Mercredi et le Samedi. Tournoi de tierkar au Pré Saint – Jean. Deux buts contre le quartier d’en bas. Mais défaite contre la police (Dessus, sec !). Puis à La Celle avec Philos (guitar solo et chant), Babar (pur cool, concours de Cocas-Colas après le match), Christian (rythm guitar), Georges (drums), Michel le militaire, Montana… Puis à Bordeaux avec Arnaud. Deux ou trois entorses de la cheville (droite, difforme, et qui me fait mal même quand je marche aujourd’hui). Des matchs avec mes fils sur le petit terrain près de l’épicerie (le dernier du Vendredi 25/12 me laisse tout courbatu ou courbaturé, j’ai jamais su), et avant, avec mon père, avec mon oncle… PES 2009 depuis Septembre et 2010 depuis Noël…(pas que mes fils, moi aussi…); FIFA 2010; Et le grand qui a une valise pleine de maillots du Penarol de Montevideo (Coucou Sebastian Galeano, et merci) à la Lazio

Publicités