Le professeur et les questions sans réponse

Posted on 24 avril 2008

0


Selon Foerster, l’éducation actuelle le plus souvent détruit le contact avec la réalité. La grande majorité des hommes ne voit pas, non pas parce qu’elle ne peut pas voir, mais parce qu’elle s’accroche aux représentations stéréotypées de la réalité qui lui ont été inculquées ; et elle n’entend pas parce qu’elle n’accepte d’entendre que ce qui correspond à ses idées préconçues.

Ces réflexions sont importantes pour une critique du système d’éducation actuel. Par des questions qui demandent des réponses toutes faites, le professeur enfonce dans la tête des enfants des schémas qui ont pu être un jour adéquats, mais qui sont aujourd’hui dépassés. Ce bachotage ne permet aux enfants de saisir ni le présent, ni le futur, lesquels ont changé et changent constamment de nature.

Le professeur qui attend de ses élèves qu’ils reproduisent un savoir depuis longtemps accepté, mais jamais révisé devrait être remplacé par un type de pédagogue qui pose des questions dont personne ne connaît encore la réponse.

R. Jungk

Publicités